Top 10 : Les Amérindiens dans le jeu vidéo

Cet article n’est pas un « top » dans le sens « meilleur jeu ». Il a pour but de regrouper dix jeux marquants qui s’imprègnent de l’imagerie des natifs amérindiens. Ils ont été choisis selon l’intérêt du jeu, son originalité et quelques thèmes récurrents comme la famille, l’honneur, la bravoure, la nature, etc.

Il est disponible dans son intégralité, avec les teasers, sur le site joypad.fr. 

10. Delsin Rowe dans inFamous, Second son :
Développeur : Socker Punch – Éditeur : Sony Interactive Entertainment – Genre : Action – Support : PS4 – Date de sortie : 21 mars 2014

infamous-second-son-delsin-rowe-wallpaper-2

inFamous : Second son est un des jeux de lancement de la PS4. L’équipe de Sucker Punch (aussi derrière l’excellente série Sly Racoon) décide de relancer sa série avec un nouveau personnage. Ainsi, Cole Mac Grath laisse place à Delsin Row.

Ce dernier est un jeune homme fougueux et rebel, vivant dans une réserve indienne, au sein de la tribu des Akomish. Petit délinquant, il a un fort penchant pour l’expression libre, qu’il exprime à travers le Street Art. Ce n’est pas du goût de son grand frère qui ne cesse de le mettre en garde sur ses actes. Évidemment, Delsin n’en fait qu’à sa tête, au péril de la vie de son frère et de sa tribu. Heureusement, notre jeune voyou découvre rapidement sa capacité d’absorber de nombreux pouvoirs. Il devient alors un nouveau protecteur avec » de grands pouvoirs qui impliquent de grandes responsabilités « .

9. Brave dans Brave, A la recherche d’esprit danseur :
Développeur : Vis Entertainment – Éditeur : Sony Computer Entertainment Europe – Genre : Action-Plateforme – Support : PS2 – Date de sortie : 6 septembre 2005

brave_the_search_for_spirit_dancer

Brave : À la recherche d’esprit danseur est un jeu d’action-aventure, sorti sur PS2 et qui ne connut pas un grand succès. En effet, la rigidité du gameplay parsemée de quelques bugs a découragé quelques curieux. Pourtant, Brave ne manque pas d’audace et d’originalité, s’appuyant sur un univers coloré et un scénario tiré de la mythologie des natifs amérindiens.

Brave nous raconte l’histoire d’un jeune garçon, nommé Brave, unique rescapé de l’attaque de son village. Il est donc le seul à pouvoir chercher Esprit Danseur, un légendaire shaman disparu depuis des années. Brave devra affronter bien des obstacles (loups, gnous, falaises..) pour le trouver et venir à bout de l’esprit Wendigo (celui qui a mis à mal sa tribu).

Le Wendigo est une créature surnaturelle, maléfique et anthropophage, issue de la mythologie des amérindiens algonquiens du Canada. Cette croyance s’est étendue au folklore de l’Amérique du Nord.

8. Shania et Nathan dans Shadow Hearts, From the New world :
Développeur : Nautilus – Éditeur : GhostLight (Europe) – Genre : RPG – Support : PS2 – Date de sortie : 30 août 2007 (Europe)

shadow_hearts_3_conceptart

Shadow Hearts : From the New World est le troisième opus de la saga Shadow Hearts. Comme d’habitude, le jeu offre une série de personnages hauts en couleurs qui se croisent autour d’une histoire rondement menée.

Le personnage principal, Johny Garland, est un jeune détective blondinet qui sert de pilier à l’équipe, mais qui est loin d’être charismatique. Il est accompagné de Franck le vieux gaijin, Mat le gros matou star d’Hollywood, et Milda jeune fille change-forme.
Mais surtout, au début de l’aventure, Johny se fait sauver la peau par Shania, » un ange tombé du ciel « . Celle-ci est une jeune amérindienne de 21 ans accompagnée de Nathan, un guerrier de la même tribu. Shania est un personnage important de l’équipe car elle dispose des fameuses fusions.

De plus, Shadow Hearts III est un voyage construit comme une sorte de jeu de piste à travers l’ensemble du continent américain des années 30´s. Le joueur y découvre de nombreux lieux mythiques du Nouveau Continent, allant de New York au Pérou en passant par Las Vegas, le Grand Canyon, le Mexique… Dépaysant !

7. Rau dans The Mark of Kri :
Développeur : SIE San Diego – Éditeur : Sony Interactive Entertainment – Genre : Action – Support : PS2 (PS3 et PS4 via le PSN) – Date de sortie : 19 mars 2003

77_markofkri_ps2

Sous un dessin rond et coloré, The Mark Of Kri est un Beat’em All sans demi-mesure. Violent, parfois gore, ce jeu n’est pas réservé aux enfants, malgré une direction artistique réalisée par des anciens de Disney. On est loin de Pocahontas et de son ami le colibri.

Rau, personnage principal du jeu, est un guerrier héroïque qui a pour animal de compagnie, Kuzo, un corbeau. Cet oiseau (de mauvaise augure) sillonne le ciel afin de débusquer des ennemis et indiquer leur position. Rau peut alors se frayer un chemin, alternant phases de discrétion et attaques frontales et meurtrières.

En tout cas, il fera tomber de nombreuses têtes pour sillonner les vastes terres et découvrir la vérité sur sa famille. Sa quête principale consiste à retrouver les six fragments éparpillés du sceau de Kri, puis sa réelle lignée dont sa sœur, Tati.

6. Michelle et Julia Chang dans Tekken :
Développeur : Namco – Éditeur : SCEE – Genre : Combat – Supports : PlayStation, Arcade – Date de sortie : novembre 1995

tekken5

Tekken est un jeu de combat 3D qui a une galerie de personnages très diversifiée.
Michelle Chang apparaît dans le premier épisode de la série. Elle est succédée par sa fille, Julia, dans Tekken 3. Michelle vient d’Arizona, elle entre dans le tournoi pour protéger ses proches. En effet, la Mishima Zaibatsu (dirigée par l’hirsute et pas très sympathique Heihachi) tente par tous les moyens de récupérer un pendentif appartenant à la famille. Cet objet semble détenir » le secret des anciens « .

Il faut attendre le troisième épisode et l’enlèvement de Michelle pour découvrir la terrible vérité ! Le pendentif est la clef d’un temple aztèque où l’impressionnant (et totalement cheaté) Ogre va se réveiller. On ne sait pas ce que devient Michelle par la suite. Mais retenons les valeurs transmises à sa fille : » Julia, la haine n’est pas la solution. Te souviens-tu pourquoi je t’ai enseigné l’art du combat ? C’était pour protéger la Mère Nature, et non pour la détruire. «

5. Sitting Bull et Sacagawea dans Civilization II :
Développeur : MicroProse– Éditeurs : MicroProse et MacPlay– Genre : Stratégie – Supports : PC, Mac – Date de sortie : 1996

sitting_bull_civ4col

Civilization II est un 4X (eXploration, eXpansion, eXploitation, eXtermination) au tour par tour, qui retrace l’évolution des grandes civilisations. Développé par Brian Reynolds (et non Sid Meier qui est à l’origine de la série), le jeu est devenu un incontournable et une référence du genre.

Le joueur est placé à la tête d’une nation virtuelle en compétition avec un maximum de six autres civilisations. Pour cela, il incarne un célèbre dirigeant (homme ou femme) parmi 21 civilisations dont romains, chinois, celtes, égyptiens, anglais, babyloniens,… et sioux. Ce dernier choix est évidemment celui qui nous intéresse avec deux personnages historiques remarquables, Sitting Bull et Sacagawea.

Sitting Bull (1831-1890) était chef de la tribu et médecin des Lakotas Hunkpapas (Sioux). Il a fait partie des principaux amérindiens résistants face à l’armée américaine dont l’inoubliable bataille de Little Big Horn.
Sacagawea (1788-1812) faisait partie de la tribu des Shoshones. Enlevée à l’âge de 11 ans et esclave des Hidatsas, elle fut gagnée au jeu par un trappeur franco-canadien qu’elle épousa à 15 ans. Elle devint alors interprète et guide de l’expédition Lewis and Clark, qu’elle sauva et amena à termes.

4. Domasi « Tommy » Tawodi dans Prey :
Développeurs : Human Head Studios et Venom Games – Éditeur : 2K Games – Genre : FPS – Supports : PC, Mac, Xbox 360 – Date de sortie : 13 juillet 2006

prey

Prey est un jeu de tir à la première personne. Et même si on ne voit pas le personnage in game, il a le mérite d’avoir un scénario plutôt bien développé (pour un FPS).
Domasi « Tommy » Tawodi est un mécanicien qui vit dans la réserve d’Oklahoma, avec son grand père, Enisi et sa petite copine, Jen. Ce jeune Cherokee est fatigué de vivre dans une réserve et malgré son insistance, sa copine n’est pas du même avis. Leur destin va alors basculer malgré eux. En effet, lors d’une petite bagarre dans un bar, tout le monde se retrouve aspiré par un énorme vaisseau extra-terrestre, appelé Sphere. Après quelques bousculades, Tommy découvre le corps de son grand père mort et n’a alors que pour seul objectif de retrouver Jen.

Le vaisseau est évidemment rempli de pièges et la tâche ne sera pas aisée. Heureusement, notre brave mécanicien est armée d’une clef à molette et très rapidement de super pouvoirs (cela ne vous rappelle pas Delsin ?). En effet, lors d’un bref passage sur la Terre des Anciens, l’esprit de son grand père l’attendait pour lui offrir des dons spirituels. Ainsi, Tommy découvre la faculté de se séparer de son corps pour traverser des murs et contrôler des consoles inaccessible. Surtout, son grand père lui donne une mission beaucoup plus large que de sauver sa chérie. Enisi lui donne la mission de protéger l’humanité de la terrible Sphere … Rien que ça ! Tâche d’autant plus difficile que Tommy peut aussi faire de la télépathie avec l’être supérieur qui contrôle ce vaisseau et tente de l’embobiner.

3. Ratonhnhaké:ton alias Connor Kenway dans Assassin’s Creed III :
Développeur : Ubisoft – Éditeur : Ubisoft – Genre : Action-Aventure – Supports : PC, PS3, Xbox 360, WiiU – Date de sortie : 31 octobre 2012

assassin-1

Après le Moyen-Age et la renaissance, une nouvelle page de l’histoire se tourne avec Assassin’s Creed III. L’aventure se déroule dans la seconde partie du 18ème siècle en Amérique du Nord, à la veille de la guerre d’indépendance. Ainsi, les colonies sont au bord de la révolte et les peuples sont opprimés par des dirigeants sans foi ni loi.

Dans cette période de trouble de l’histoire (propice à de nombreux rebondissements), vous jouez Connor Kenway. De son vrai nom Ratonhnhaké:ton, né d’un père britannique et d’une mère amérindienne, il est membre de la tribu des indiens Mokawk. Sa mère est tuée sous ses yeux, ce qui déclencha son désir de révolte. Connor décide alors de faire partie de la confrérie des assassins pour venger les siens : » J’ai connu la véritable liberté. J’ai connu un monde paisible, animé d’un état d’esprit remarquable. Un monde qui m’a été enlevé « .

Le jeu fait aussi honneur à la diversité d’une nature sauvage avec ruisseaux, falaises, cascades et forêts à perte de vue. Cette vaste zone à explorer, appelée « frontière » sera un champ d’action idéal pour du free running. Enfin, les évènements et les personnages sont historiques, comme la Tea Party et le Massacre de Boston ou Charles Lee et Benjamin Roosevelt.

2. Le shaman dans Wild :
Développeur : Black Sheep – Genre : Aventure – Support : PS4 – Date de sortie : 2017

shaman_wild

Wild est le premier projet de Wild Sheep Studio, fondé par Michel Ancel (créateur de Rayman et de Beyond Good and Evil). Ce nouveau titre est un jeu d’aventure et de survie en Open World. Wild se déroule dans un monde aussi vaste que l’Europe, 10 000 ans auparavant lorsque l’homme et la nature ne faisaient qu’un.

Le joueur joue un shaman (homme ou femme), durant les différents âges de sa vie, qui doit survivre aux hostilités de la nature. Pour cela, il doit chasser, créer des outils et trouver des abris (checkpoints du jeu). Surtout, sa grande force est de pouvoir incarner différents animaux. Citons le loup pour explorer la nuit, le corbeau pour distraire les ennemis, l’aigle pour partir en repérage, le lapin pour se faufiler ou la truite pour la classe ! De plus, le shaman doit parfois faire des choix, dont sacrifier ou protéger certaines espèces. Par exemple, en sauvant un louveteau, celui-ci vous le revaudra plus tard.

Ainsi, Wild promet une expérience non-linéaire et atypique dans un univers emprunt de surnaturel et de mystère.

1. XIII dans Final Fantast VII :
Développeur : Squaresoft – Éditeur : SCEE – Genre : RPG – Supports : PC, PlayStation, PSVita, PS4 (à venir) – Date de sortie : 17 novembre 1997

redxiii-ffvii

(Faut-il vous présenter un des RPG cultes de l’histoire du jeu vidéo ?)
Nombreux bracelets et boucles d’oreille, robe dorée et crinière de feu, tatoué du chiffre romain XIII, il est un des personnages clefs de Final Fantasy VII. Nanaki de son vrai nom, XIII est un animal (une sorte de lion croisé avec un chien) enlevé par la shinra pour en faire un cobaye de laboratoire.

Nanaki a donc l’intelligence et l’esprit d’un être humain combiné à un mode de vie sauvage, ce qui lui offre une grande connaissance de la planète. Il a été élevé au Cosmos Canyon, adopté par Bugenhagen, qu’il appelle affectueusement « grand father ». En effet, Nanaki a perdu ses deux parents. Et il est un des derniers survivants de son espèce. Ainsi, il a un grand sens de l’honneur et du courage, voire du sacrifice. Il est bien le digne descendant de son père, lui-même sacrifié pour les siens.

Déraciné, Nanaki reprendra finalement possession de ses terres. Et ses descendants porteront un regard protecteur sur la Mère Terre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s